Yogasara 2013 • N°14

JPEG - 495 ko

Yoga et dharma

Dans ce numéro, vous trouverez à lire un article de B.K.S. Iyengar nous parlant du dharma. Geeta S. Iyengar aborde les relations entre la pratique du Yoga et les origines culturelles et religieuses du pratiquant. Un article de Prashant S. Iyengar évoque quant à lui le Karma Yoga, le yoga de l’action.

Vous trouverez ci-dessous le sommaire de la revue ainsi que le début de l’article intitulé "Yoga et dharma" écrit par Guruji. Il vous donnera, nous le souhaitons, envie de télécharger librement l’ensemble de la revue et/ou d’adhérer à l’AFYI en vous connectant à votre espace adhérent.

Bonne lecture !


Sommaire

p. 4 / Invocation
p. 6 / Edito
p. 8 / Yoga et dharma, BKS Iyengar
p. 14 / 50 sutras d’or de Yogacharya BKS Iyengar adressés aux enseignants de yoga
p. 17 / L’origine culturelle et religieuse du pratiquant influence-t-elle sa pratique du Yoga ?, Geeta Iyengar
p. 20 / Karma Yoga [Yoga de l’action], Prashant Iyengar
p. 24 / Tout ce que vous voulez savoir sur le dharma sans traduire le mot !, Zubin Zarthoshtimanesch
p. 27 / Parivrtta trikonasana, Aarti H Mehta
p. 32 / Liste des associations nationales de Yoga Iyengar®
p. 33 / Liste des enseignants certifiés

Extrait

"Yoga et dharma"
par Yogacharya BKS Iyengar

JPEG - 284 ko

"Nous sommes pris au piège des mots. C’est pourquoi il est assez difficile de donner une définition des termes yoga et dharma qui satisfasse tout le monde. Actuellement, des gens de tous les horizons éprouvent une attirance pour le yoga et pour dharma. Je voudrais commencer par expliquer le sens du mot yoga. Il est dérivé de la racine yuj qui signifie lier, unir, attacher et atteler, centrer son attention sur, se servir de et mettre en application. Yoga veut dire atteler, mobiliser le corps, les sens, le mental et l’intelligence pour amener jivatman (l’âme individuelle) à communier avec Paramatman (l’Ame Suprême).

On y parvient au moyen d’une discipline rigoureuse grâce à laquelle on vit dans un état de conscience pure, parfait et divin où le sentiment du "je", du "moi", du « mien » ou du « tien » n’existe pas. Ainsi, dans la pratique du yoga il s’agit de commencer par rassembler, joindre et utiliser les différentes composantes du corps et la conscience pour aller vers l’intégration de tout l’être et pouvoir ainsi connaître la félicité éternelle et sans mélange de l’état de samadhi.

(...) "

Lire la suite