Un mois, un livre : Cittavijnana des Yogasana

JPEG - 476.8 ko

Dans Cittavijñāna des Yogāsana, Prashant Iyengar nous guide avec clarté et simplicité et nous amène à comprendre comment les āsana fournissent un champ complet pour explorer le fonctionnement de "Citta" (l’esprit avec toutes ses facettes). Comprendre comment "Citta" participe à une action et comment elle est transformée par l’action. Cette analyse permet à chacun de faire évoluer sa condition, sa structure, sa culture et sa santé.

Il parle de yogāsana et non simplement d’āsana pour insister sur le fait que le corps humain doit être pris en compte de manière globale, depuis le corps physique externe jusqu’à la conscience la plus profonde. Il nous met en garde contre la tentation d’en rester à l’aspect attractif des sous-produits des āsana qui sont la santé physique, l’efficacité, la performance...

Il analyse la transformation qui s’opère dans "Citta" en abordant différents aspects de notre pratique du yoga : l’étude du prāṇāyāma, l’état d’esprit dans notre pratique, la chimie qui s’opère dans le corps, la quête spirituelle associée à notre pratique, les différents prāṇa et chakra… et nous conduit jusqu’au processus de la méditation.

Sommaire

JPEG - 270.6 ko

Introduction (p.8)

CHAPITRE 1 : Cittavrtti et Yogāsana (p.9-14)

CHAPITRE 2 : Qu’est-ce qu’une āsana (p.15-19)

CHAPITRE 3 : L’āsana en tant que quête spirituelle (p.20-25)

CHAPITRE 4 : L’āsana est une position iconographique (p.26-30)

CHAPITRE 5 : Vāyu, Prāṇa, Cakra et Tattva (p.31-42)

CHAPITRE 6 : Prānavijñāna et Cittavijñāna par les āsana (p.43-48)

CHAPITRE 7 : Les yoga sūtra de Patañjali et les āsana (p.49-55)

Introduction - Texte intégral

"Le yoga et les āsana sont des concepts très populaires aujourd’hui. Une conséquence malheureuse de cette popularité est que le sujet perd de son sens. Au travers de ce livre, je souhaite informer les lecteurs que le yoga et les āsana, bien que généralement prescrits pour la santé – la santé physique pour être précis - ont un but bien au-delà de la conception populaire.

A certains endroits, je pourrais devenir désagréable, mais à mon sens il est important d’être clair et de garder à l’esprit que le sujet doit être compris dans son vrai sens. Ce livre n’est pas fait pour conférer un savoir sur la façon de faire une āsana ou sur les parties du corps travaillées par certaines āsana. Au travers de ce livre, j’ai l’intention de faire savoir au lecteur que le yoga est un instrument de développement personnel."

Chapitre 2 - Qu’est-ce qu’une āsana ? (Extraits)

JPEG - 388.7 ko

"Sur la base du premier chapitre (i.e. les āsana ne sont pas seulement pour le corps), je voudrais dans ce chapitre établir de manière plus audacieuse que les yogāsana réalisées dans leur plénitude ne sont pas du tout faites pour le corps. Les trois sūtra sur les āsana que nous avons vus dans le précédent chapitre indiquent que le concept d’āsana est en rapport avec citta.

Le but des āsana et ses sous-produits
Les āsana travaillent sur citta positivement pour faire évoluer sa condition, sa structure, sa culture et sa santé. Dans ce processus, il y aura un effet correspondant sur le corps. Le corps et citta interagissent. Si citta est cultivée et en bonne santé, le corps l’est aussi, et vice-versa. Yogāsana travaille en premier lieu sur citta et il y a un changement correspondant dans le corps. En d’autres mots, les yogāsana ne sont pas pratiquées pour la puissance, l’efficacité, la performance, la santé physique, etc, mais tout cela en découle. Techniquement, cela est appelé un sous-produit. Les āsana sont généralement pratiquées comme une forme d’exercice physique ou physiologique. Un certain nombre de personnes pratiquent le yoga pour la santé physique avec la pensée que c’est un exercice holistique."

Pour se procurer l’ouvrage

Cittavijñāna des Yogāsana est en vente à l’AFYI et dans la librairie en ligne de votre espace adhérent au prix de 8,50 €.« »