Retour sur les cours en ligne de Prashant - Février 2021

JPEG - 45.5 ko

Du 12 au 19 février 2021, Prashant a proposé des cours thématiques en ligne dont le thème visait à "revisiter les fondamentaux du Yoga Iyengar®". Nous avons sélectionné pour vous des citations, des phrases clés, ainsi qu’un petit résumé des thèmes abordés lors de ces cours, riches en enseignements sur la philosophie et la pratique.

Enseignement - Jour 1

Enseignez et pratiquez de manière souple

Quelles sont les bases du Yoga Iyengar et comment les enseigner, les transmettre ? Cette idée de base est une idée très flexible, souple et subjective.

Ne vous cristallisez pas sur la manière avec laquelle vous commentez (commentez ou commencez ?) et soyez flexibles selon vos élèves. Souvenez-vous du moment où vous avez débuté. Dans quelles conditions et circonstances avez-vous démarré le yoga ? Ne cherchez pas à dupliquer la façon avec laquelle vous avez démarré avec vos élèves. Si vous avez démarré le yoga à l’âge de 7 ans, l’enseignement sera différent si vous avez des élèves qui démarrent à 17 ou à 50 ans.

Le yoga est une architecture ouverte où les adaptations sont possibles. Ne vous cristallisez pas sur un seul enseignement, unique et rigide.

Vous devez avoir un esprit ouvert et vous avez besoin de développer votre éducation : étudier et comprendre. Il n’y a pas de programme standard ou prédéfini. Vous devez beaucoup étudier pour comprendre les bases. Ne mettez pas d’étiquettes. En effet le chemin est long avant que les bases soient comprises et assimilées. La période d’ajustement est longue. Il ne suffit pas de faire et de refaire : il faut aussi comprendre et étudier.

Adaptez les postures selon les circonstances : si la température avoisine les 45°C, faites faire à vos élèves des postures allongées.

Adaptez votre enseignement au profil de vos étudiants : les premiers pas dans le yoga doivent être adaptés à la personne qui commence.

Par exemple, si vous souhaitez tonifier les muscles, la façon de le faire sera différente selon si vous avez un athlète (cf Yoga for Sports and Yoga for Athletes) , une personne jeune ou une personne âgée en face de vous. Il faut que les postures soient "efficaces" : vous n’allez pas demander à une personne de 70 ans d’être précise dans ses mouvements. Vous allez plutôt favoriser le mouvement dans le corps.

Également, dans votre pratique personnelle, trouvez et comprenez ce qui est meilleur pour vous. Posez-vous la question : est-ce bien pour moi et combien de fois dois-je le faire ?

Le yoga dans les cordes permet de tonifier le corps. Les salutations au soleil sont également tonifiantes mais d’une autre manière.

Essayez parfois de pratiquer comme les enfants, de manière dynamique. Mais posez vous la question avant : suis-je éligible à ce genre de pratique ?

La pratique en mouvement permet de tonifier le corps. Ce sont des Asana Kriyas.

Le souffle et le mental : nos meilleurs assistants.

Le souffle est une vraie force dans le yoga. C’est un assistant. Comme Guruji l’était pour nous, le souffle est la même chose pour nous. C’est une force qui nous assiste. Le mental aussi nous assiste. Le mental est comme une étoile durant la journée. Le souffle et le mental sont donc deux assistants très importants qui nous guident dans notre pratique.

On ne les retrouve dans aucune autre culture physique. Il ne faut jamais les sous-estimer sinon le yoga devient comme tout sport.

La perfection dans les postures ne contribue pas à l’amélioration de la vie. Certaines postures sont difficiles à relâcher, d’autres sont difficiles à maintenir. Utilisez le souffle et le mental pour explorer chacune d’entre elles.

Enseignement - Jour 2

Prashant a encore une fois insisté sur le fait de ne pas cristalliser l’enseignement. Cependant, il a dit : "Si vous avez besoin de cristalliser, consultez les Yoga Sutras de Patanjali."

Si vous souhaitez brûler des calories, posez vous ces questions : comment ? quelle durée ? quelle intensité ? quelle forme ?

Vous pouvez brûler des calories dans des postures statiques et également dans les postures dynamiques car les familles de posture sont différentes. Les calories sont brûlées d’une manière différente selon la posture.

Exploration de chaque posture.

Pour explorer les postures de manière dynamique, essayez d’utiliser des rythmes différents par exemple : un rythme normal, un rythme légèrement accéléré, deux fois plus vite dans Ūrdhva Prasārita Pādāsana, dans Supta Pavanamukhtāsana. Vous constaterez que la nature de votre souffle sera différente ainsi que votre mental.

Les asana Kriyas créent des réactions chimiques dans notre corps. Ils permettent aussi de tonifier les muscles.

Observez comment le souffle est totalement différent lorsqu’on change le mouvement et la respiration : par exemple, tentez d’inverser l’inspiration et l’expiration dans le mouvement.

Si nous prenons la posture du chien tête en bas :
• pour perdre des calories, restez longtemps dans la posture au centre de la pièce
• pour gagner des calories et se régénérer, faites cette posture dans les cordes.

Reliez les postures entre elles

Apprenez aussi à négocier entre les différentes postures, apprenez à relier les postures entre elles.

Pour être plus profond dans la posture du triangle, faite la position du chien tête en bas et chien tête en haut juste avant.

Ne soyez pas dogmatiques : ne vous concentrez pas sur une posture en la dissociant de toutes les autres.

Enseignement - Jour 3

L’iconographie

Les icônes dans les lieux de culte permettent de sublimer les fidèles. Il faut que la posture sublime le pratiquant et qu’elle le rende plus noble. Les postures sont iconographiques. Les images de Guruji dans Lumière sur le Yoga sont comme des icônes pour les pratiquants de yoga : elles créent une inspiration.

Le voyage intérieur et les sensations

Avec l’intention, vous pouvez aborder les différentes parties de votre corps. Mais cela n’est pas suffisant, il faut observer, analyser et comprendre le lien entre le mental et le corps, donc il faut améliorer le mental.

Plus la posture est profonde, plus on retrouve de la liberté, plus on se connecte avec le souffle. Vous êtes votre propre élève. Vous êtes votre propre enseignant. Connectez-vous à votre intérieur et apprenez de vos sensations. Le voyage se fait entre "Vous" et "Vous”.

La mémoire est en charge de la conscience et de la responsabilité de la personne : on dit souvent qu’il faut porter sa responsabilité.

Dans la posture sur la tête, les épaules portent le cerveau, ils en sont responsables. Les épaules sont totalement connectées au cerveau.

La posture sur les épaules est une posture dans laquelle nous expirons. Nous expirons notre mental. Des processus chimiques ont lieu. Cette posture permet de supprimer le potentiel de colère et d’acidité existant dans le corps.

Enseignement - Jour 4

Pour certaines actions, nous avons besoin d’un certain rythme, d’une certaine vélocité. Le rythme est important. Essayez par exemple la posture sur la tête avec plusieurs rythmes et de manière dynamique. La durée est importante aussi. Quelles sont les postures dans lesquelles il faut rester longtemps et combien de temps dans chaque posture ?

Après un repas copieux, il est recommandé de se placer longuement dans Supta Vīrāsana, au moins 5 minutes.

Observez aussi comment l’énergie de FAIRE la posture est différente de l’énergie de RESTER dans la posture. Comprenez la différence entre : FAIRE, RESTER, MAINTENIR.

Ne faites pas de compromis avec la qualité. Vous devez faire évoluer la qualité de votre pratique.

BKS Iyengar n’a jamais enseigné en se basant sur Lumière sur le yoga.

Pour les postures vers l’avant : lorsqu’on se concentre beaucoup sur les jambes avec aucun compromis, elles deviennent des postures de jambes. Cependant le corps qui plie vers l’avant est la partie la plus importante de cette posture. Donc apprenez à faire et à défaire. C’est un long processus d’apprentissage.

Anticiper ses vieux jours

Les personnes qui sont tout le temps dans la recherche de l’activité deviennent misérables à la fin de leur vie. Elles ne seront pas jeunes pour toujours. Elles doivent comprendre comment préparer leur corps aujourd’hui pour demain. Soyez prêt pour ce qui va venir plus tard.

Le corps et le mental doivent être préparés. Si dans certaines postures, vous ne ressentez pas de bénéfices aujourd’hui, il y en aura demain. Investissez à long terme. Ne cherchez pas de bénéfices temporaires.

Enseignement - Jour 5

Les postures engendrent des processus chimiques. L’association du souffle, du corps et du mental entraîne un processus chimique, biomécanique et électromécanique. Je vous conseille de décrire, commenter l’action que vous faites ainsi que les réactions. Cela vous donnera une clarification du processus.

De plus, il faut beaucoup lire. Cela vous aidera à développer votre vocabulaire et vous aidera à trouver les bons mots. Commencez par décrire chaque partie de votre corps. Cela permettra en plus au mental de ne pas s’échapper.

Regardez par exemple les matchs de sport : les commentateurs. Ils disent ce qu’ils voient ainsi que les effets. Cela donne plus de clarté et d’implication dans le moment présent.

Quelques idées pour la route :
• Vous faites : qu’est-ce qui est fait ? quel est l’instrument ?
• Cherchez les 3 composantes de votre processus d’apprentissage : "Knower / knowing / known" : celui qui connait / l’acte de connaitre / ce qui est connu
• Explorez avec les 3 composantes SOUFFLE / CORPS / MENTAL et essayez d’intervertir leur fonctions et leur rôles.

Nb : Ce texte est une traduction de l’enseignement original qui s’est déroulé en Anglais.