Philippe Amar : "Faire découvrir le Yoga Iyengar® au plus grand nombre"

JPEG - 94.2 ko

Pour célébrer le centenaire de la naissance de Guruji, le Yoga Studio Lille (Centre de Yoga IYENGAR® de Lille) organisait, mardi 16 octobre dernier, deux séances exceptionnelles au Palais des Beaux-Arts de Lille. Plus de 500 personnes, principalement des débutants, ont pu participer à cet événement hors du commun. Philippe Amar, fondateur du Yoga Studio Lille, revient sur cette journée pas comme les autres.

Philippe, comment vous est venue cette belle et folle idée de pratiquer au Palais des Beaux-Arts de Lille ?
Nous cherchions quelque chose de spécial pour célébrer les cent ans de la naissance de Guruji. Au printemps dernier, en échangeant avec l’une de mes élèves qui travaille au PBA (Palais des Beaux-Arts de Lille), nous nous sommes dit que ce serait un lieu formidable pour fêter le centenaire de B.K.S. Iyengar. Le défi était excitant, nous nous sommes lancés à cent pour cent.

Les portes du PBA se sont-elles ouvertes facilement ?
Le musée est extrêmement dynamique et sa politique très ouverte sur la cité. En mars dernier, une soirée exceptionnelle "Méditation au Musée" avait déjà eu lieu dans l’Atrium du palais. La programmation et les contraintes du musée sont importantes et, finalement, nous nous sommes fixés sur le mardi 16 octobre. Toute l’équipe du Studio s’est alors mobilisée pour organiser cet événement dans les meilleures conditions.

JPEG - 123 ko

Quelle était votre vision de cette journée ?
Mon souhait était de faire découvrir le Yoga IYENGAR® au plus grand nombre en ciblant le grand public. Il me paraissait naturel, dans cette année du centenaire, de revenir à la notion de partage et d’ouverture en invitant des personnes qui n’avaient a priori jamais touché au yoga, à venir pratiquer ensemble. Le PBA étant en plus un lieu magnifique de découverte et d’exploration, cela faisait beaucoup de sens. Enfin, nous avions prévu de reverser les bénéfices de la soirée (10€ par participant) à la Fondation de Lille pour des projets liés à l’enfance défavorisée dans la région des Hauts de France.

Comment avez-vous communiqué autour de l’événement ?
Les inscriptions se sont faites via un site internet et une page Facebook dédiés, dès le début du mois de septembre. Comme nous devions limiter le nombre de pratiquants à 500, nous avons dû refuser plusieurs centaines de pratiquants. L’élan était considérable, dépassant toutes nos espérances.

Concrètement, comment s’est déroulée la soirée ?
Nous avons proposé deux créneaux horaires (18h00 et 19h30). L’Atrium du PBA faisant environ 1000m², nous savions que nous pouvions disposer 250 tapis pour autant de pratiquants. Les séances ont duré une bonne heure. Pour des novices, c’était suffisant. Juste ce qu’il faut pour explorer la méthode sans outrepasser les possibilités de chacun. Nous avions disposé trois podiums. J’ai mené les deux séances et, sur les podiums, des élèves des cours avancés montraient les postures tandis que trois enseignants passaient dans la salle pour aider et ajuster les pratiquants. Il était très important pour moi de montrer à quel point, dans le Yoga IYENGAR®, on prend soin des élèves.

JPEG - 97 ko

La présence de Fabrice De Graef était-elle la cerise sur le gâteau ou faisait-elle partie du projet initial ?
Bien sûr ! Nous souhaitions une manifestation festive et nous lui avons demandé de jouer de la flûte bansuri lors de l’installation des pratiquants et lors des relaxations. Pour ouvrir et terminer les séances en somme. Dans le cadre très spécial de l’Atrium du palais, sa musique a fait des merveilles. C’était magique.

Parlez-nous de l’implication de l’ensemble du Yoga Studio Lille lors de cet événement.
Au-delà de l’implication le jour de la manifestation, nous avons réalisé un gros travail en amont et spécialement lors des inscriptions. Il était nécessaire de ne rien laisser au hasard pour ne pas faire de déçus. Alors, nous avons joint chaque participant pour savoir s’il y avait des spécificités physiques à connaître : personnes à mobilité réduite, douleurs chroniques, grossesse etc.

JPEG - 70.3 ko

Avec le recul, comment avez-vous vécu cet évènement hors-norme ?
J’étais à la fois intimidé et content ! Je suis avant tout un enseignant qui donne des cours « normaux » de 20 à 30 pratiquants. Là, il s’agissait de 250 personnes par séance ! Ce qui m’est apparu très clairement c’est ma confiance dans la méthode. Je savais qu’en respectant ses fondamentaux, le groupe allait suivre. Et c’est ainsi que j’ai ensuite pris beaucoup de plaisir. Satisfait de constater combien les élèves étaient concentrés et attentifs. Avec une grande qualité d’écoute et d’implication. C’est ça le miracle Iyengar ! J’invite d’ailleurs tous mes collègues enseignants à pratiquer dans des sites historiques. C’est très enrichissant et réellement magique.

Quels ont été les retours des participants ?
Très très positifs ! Que ce soit le jour même, par courrier ou sur les réseaux sociaux, nous avons reçu beaucoup de marques de sympathie.

A quelques jours du centenaire, avez-vous prévu quelque chose de particulier le 14 décembre prochain ?
Afin de rendre hommage à Guruji, le Yoga Studio Lille organise une conférence le samedi 1er décembre sur la vie et l’enseignement de B.K.S. Iyengar. Pour le 14 décembre, qui sera un vendredi, nous prévoyons trois pratiques dans la journée : matin, midi et soir. Une belle façon d’être en synergie avec Guruji.


JPEG - 74.6 ko

À propos de Philippe Amar

Pratiquant passionné de yoga depuis de nombreuses années, Philippe a fondé le Yoga Studio Lille en 2009. Enseignant certifié de Yoga IYENGAR®, il a suivi 3 années de formation et obtenu le diplôme du Ramamani Iyengar Yoga Institute de Pune, en Inde. Il continue à approfondir sa pratique du Yoga IYENGAR® et du Vinyasa auprès d’enseignants expérimentés en Europe et en Inde. Energique, intense et dynamique, son enseignement se caractérise par un grand sens pédagogique qui permet à chaque élève d’évoluer dans sa pratique. Philippe est également attaché à transmettre dans ses cours et ses conférences l’arrière-plan philosophique et les valeurs profondes du yoga.

PNG - 10.2 ko

À propos du Palais des Beaux-Arts de Lille

Le Palais des Beaux-Arts de Lille est un musée municipal d’art et d’antiquités situé place de la République à Lille, dans la région des Hauts-de-France. C’est l’un des plus grands musées de France et le plus grand musée des beaux-arts en dehors de Paris, en nombre d’œuvres exposées. Créé en 1792 sous l’impulsion du peintre Louis Joseph Watteau, le fond initial du musée est constitué d’œuvres confisquées aux émigrés et aux institutions religieuses de la ville au lendemain de la Révolution, parmi lesquelles plusieurs tableaux de Rubens, Van Dyck et Jordaens. Il s’enrichit, en 1803, des œuvres données par l’État, conformément aux dispositions du décret Chaptal à l’origine de la création de nombreux musées de province. Le musée ouvre au public en 1809. Le Palais des Beaux-Arts est inscrit à l’inventaire des monuments historiques depuis 1975.