Modeste hommage à une grande dame et à une pionnière : Noëlle Perez-Christiaens

PNG - 73.4 ko

Cet été, nous vous avons annoncé le décès de Noëlle Perez-Christiaens da Fonseca, survenu le 8 août 2019 à Perpignan, à l’âge de 93 ans. Nous souhaitons à présent rendre hommage à cette grande dame qui fut une pionnière.

En 1959, dans un contexte et une période où peu de femmes auraient osé s’aventurer seules dans un pays lointain, Noëlle a osé partir à la rencontre de B.K.S. Iyengar. A cette époque, elle souffrait de mal de dos et elle avait décidé de développer sa connaissance du yoga auprès de ce yogi encore relativement méconnu. A son retour en France, B.K.S. Iyengar lui a donné l’autorisation d’ouvrir son centre “Yoga – Institut Bellur Krishnamachar Sundararaja Iyengar de Paris”, et lui a dessinée l’emblème de la lampe à huile pour son centre.

Au cours des années 60 et 70, elle fut ainsi la première occidentale à devenir proche de la famille Iyengar et de Guruji en particulier. Qui n’aura pas remarqué qu’elle est la seule personne à apparaître en posture auprès de Guruji dans Lumière sur le Yoga (photo 162, Paschimottanasana) ?

Sa pratique du yoga Iyengar® l’amène à développer sa propre vision de l’ « aplomb ». En 1982, elle fonde l’Institut Supérieur d’Aplomb de Paris. Son entourage proche témoigne : "Nous avions l’habitude de dire qu’elle mourrait en enseignant...C’est ce qui s’est presque passé..."

L’AFYI souhaite exprimer ici sa reconnaissance envers Noëlle qui a accepté de partager avec nous son témoignage sur Guruji dans le Livret du Centenaire édité en 2018.

Grâce à une vie dédiée à la recherche, Noëlle laisse un héritage riche en photos et expériences, qu’elle partage à travers de multiples ouvrages.

Nous pensons également à Guruji, à Geetaji ainsi qu’à d’autres enseignants disparus qui, jusqu’à leur dernier souffle, ont eu le désir de transmettre leur connaissance avec une générosité sans borne.

Album photos