Le yoga Iyengar®, un gage de qualité

JPEG - 308.8 ko

Depuis quelques années, nous assistons à un engouement pour la pratique du yoga en France et dans le monde. Cela conduit à voir se multiplier les styles de yoga ainsi que le nombre de pratiquants. Dans cette effervescence générale, comment le yoga Iyengar® a-t-il réussi à intégrer régulièrement de nombreux pratiquants et enseignants tout en préservant son essence, son éthique et son intégrité ?

Cela est rendu possible grâce à de solides piliers qui ancrent les principes du yoga Iyengar® et assurent une continuité dans la transmission de cet amour pour le yoga. Pour comprendre le processus de certification du yoga Iyengar®, il faut revenir à l’expérience du pratiquant, ce qu’il ressent sur son tapis.

Ce qui pousse le futur professeur à entreprendre une formation, c’est tout d’abord l’élan du cœur. C’est sa propre expérience "transformatrice" qui le pousse à aller plus loin, creuser et explorer. Ensuite, vient le souhait de transmettre. Transmettre ce quelque chose de si spécial pour en faire bénéficier le plus grand nombre d’élèves.

Toutefois, comme dans toute organisation qui se développe à l’international, des "règles" sont nécessaires. Tout d’abord pour maintenir une cohésion au sein de la communauté. Le yoga Iyengar® est pratiqué dans près de 100 pays dont 52 disposent d’associations nationales, il est donc essentiel d’harmoniser les processus et de définir un fil directeur pour conserver l’identité et perpétuer la tradition de cette méthode élaborée par Guruji tout au long de sa vie et qui repose sur les yoga sutra de Patanjali. Ces règles permettent par ailleurs d’éviter une "commercialisation" galopante, qui n’épargne malheureusement pas la discipline du yoga.

La formation continue des professeurs

JPEG - 345.3 ko

La rigueur du processus de certification initiale propre à la méthode Iyengar® (6 ans de pratique de Yoga Iyengar® avant le passage du premier examen de certification) est mondialement reconnue. Les examens sont normalisés et organisés par le Comité Technique d’Enseignement de chaque pays. Cela permet d’avoir un premier gage de qualité.

Une fois les professeurs certifiés, ils continuent à être nourris au fil des années grâce à la formation continue. En effet, pour conserver le logo et pouvoir pratiquer avec l’appellation Iyengar®, tout enseignant certifié est soumis à une obligation de formation continue qui consiste à valider un certain nombre d’heures de stage ou de formation par an. A titre d’exemple, en 2020, l’enseignant qui participera aux conventions combinées d’Arles validera sa formation continue pour l’année 2020-2021.

Une marque certifiée

Le RIMYI est représenté par les successeurs de Yogacharya Sri BKS Iyengar, qui sont détenteurs des droits sur la marque nominative Iyengar® en tant que marque déposée, ainsi que les logos Natarajasana et Hanumanasana.

JPEG - 83.7 ko

Ainsi, le logo Natarajasana® est la marque figurative associée à la marque nominative Iyengar® que les enseignants peuvent utiliser grâce à un contrat de sous-licence.

Quant au logo Hanumasana®, il représente la marque figurative que les associations nationales peuvent utiliser grâce à un contrat de licence. Ces deux logos sont garants de l’intégrité de l’enseignement du yoga selon la méthode Iyengar®.

La charte éthique

Le Comite d’Éthique* composé au plus de 6 membres actifs enseignants et confirmés élus tous les 5 ans, est en charge de faire respecter la Charte Ethique définie par le RIMYI à Pune. Les directives et règles déontologiques suivantes sont basées sur les applications pratiques des piliers YAMA et NIYAMA des yoga sutra.

- Définir des standards élevés d’exigences que les enseignants doivent respecter, quant à leur connaissance du yoga et du yoga Iyengar®
- Définir des règles de conduites déontologiques des enseignants vis-à-vis de leurs élèves et du contenu de leurs enseignements
- Établir des relations saines entre les enseignants de yoga Iyengar® et les enseignants des autres formes de yoga
- Donner des directives claires de comportement des enseignants vis-à-vis de l’AFYI.

* plus précisément Comité d’Éthique et d’Attribution des Sous-licences.